Favoriser la mobilité / Renforcer les collaborations scientifiques

Les programmes du Service pour la Science et la Technologie de l’Ambassade de France aux Etats-Unis : une palette d’outils au service de la coopération scientifique franco-américaine et de la mobilité d’étudiants et de chercheurs

 

La recherche scientifique et l’innovation sont parmi les principaux moteurs de progrès et d’évolution des sociétés modernes. Elles requièrent des budgets et des moyens considérables, apportés par des acteurs publics à travers de multiples organismes et agences aux échelles régionales, nationales et internationale, et par des acteurs privés. Elles nécessitent aussi des chercheurs, ingénieurs et techniciens extrêmement qualifiés, bien formés, et de plus en plus ouverts à l’international. La recherche de haut niveau sur les fronts de la science est en effet nécessairement internationale, et se nourrit de collaborations, de partages de données et d’échanges permanents. La crise sanitaire sans précédent liée à la COVID-19 a d’ailleurs exacerbé plus encore le besoin d’open-science, de mise en commun des forces, des moyens, des outils et des résultats de la recherche.

Les réseaux de recherche internationaux jouent à cet égard un rôle stratégique essentiel en permettant aux chercheurs d'exploiter des ressources complémentaires, de partager des idées et d’accélérer la production de résultats. De plus, en intégrant les étudiants, ils favorisent leur formation et le développement de compétences scientifiques et linguistiques nécessaires pour prospérer au sein d'équipes internationales.

En ce sens, la mobilité internationale des chercheurs et des étudiants, en l’occurrence entre la France et les USA, est essentielle en termes de formation et d’adaptation à des écosystèmes scientifiques différents ; au cœur des collaborations scientifiques, elle les nourrit et les alimente en permettant la confrontation des expertises, l’addition des connaissances et l’accès à des infrastructures de recherche qui ne sont parfois présentes que d’un seul côté de l’Atlantique.

Dans ce contexte, le Service pour la Science et la Technologie de l’Ambassade de France aux Etats-Unis (SST) propose des programmes pour initier et soutenir la mobilité transatlantique des chercheurs et des étudiants dans le domaine des STEM (Sciences, Technology, Engineering, Mathematics). Plus précisément, ces programmes visent à :

- initier ou renforcer des collaborations scientifiques

- aider à la mobilité des doctorants, post-doctorants et chercheurs,

- contribuer à renforcer l’attractivité scientifique de la France et attirer les talents étrangers pour s’installer et/ou investir en France.

 

Certains de ces programmes visent plus spécifiquement certaines universités américaines prestigieuses : ce sont les fonds bilatéraux, mis en place par des accords entre le MEAE et l’Université de Californie à Berkeley, l’Université de Chicago, le Massachusetts Institute of Technology, l’Université Stanford et l’Université du Texas à Austin. Le principe commun de ces fonds repose sur la constitution d’un capital, apporté à égalité par les deux parties, dont les intérêts servent à alimenter le programme de coopération entre chacune de ces universités et des laboratoires français. 

D’autres programmes s’adressent plus spécifiquement à la mobilité étudiante (doctorants) ou aux jeunes chercheurs dans les premières étapes de leur carrière. 

Bien que principalement financés par le SST et les universités américaines partenaires, le Ministère de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche et de l’Innovation contribue au financement de certains programmes. Il en est de même de certaines universités et organismes de recherche français pour qui ces programmes de « seed funding » constituent une brique de leur stratégie à l’international, capable d’initier des recherches de pointe avec des partenaires aux Etats-Unis ou d’attirer de jeunes chercheurs américains dans leurs laboratoires. 

Le descriptif ci-dessous propose une liste explicative des programmes du SST en fonction du niveau – Master, doctorant, post-doctorant, chercheur – et de l’objectif recherché. Par ailleurs, chaque programme est spécifiquement détaillé dans les pages de ce site.

 

Collaboration scientifique

Les soutiens financiers apportés par le SST correspondent généralement à des financements d’amorçage (seed funds) de projets de recherche franco-américains, permettant d’initier des projets collaboratifs et de servir de levier pour obtenir des financements de recherche plus conséquents auprès des agences nationales (ANR, NSF…) ou supranationales (Europe…).

Le Fonds Thomas Jefferson – géré par le SCAC, il couvre à la fois le domaine des sciences humaines et celui des STEM – vise à financer des projets scientifiques conjoints portés par des jeunes chercheurs de France et des Etats-Unis. Il intègre du financement de la mobilité (voir infra).

Les fonds bilatéraux soutiennent spécifiquement des programmes scientifiques conjoints entre des équipes de recherche françaises et des chercheurs des universités américaines concernées.

 

Mobilité des étudiants et chercheurs

Le Fond Thomas Jefferson finance de la mobilité doctorale, post-doctorale et de jeunes chercheurs, quel que soit le niveau, dans les deux sens (FR -> USA et USA -> FR), dans le cadre de programmes de collaboration scientifique entre deux équipes.

Pour les collaborations avec les universités américaines concernées, les Fonds bilatéraux permettent de financer la mobilité post-doctorale et de chercheurs, dans les 2 sens, FR -> USA et USA -> FR, dans le cadre de projets scientifiques conjoints.

Spécifiquement pour les étudiants américains en cours de doctorat, le programme Chateaubriand – composante STEM – permet de financer des séjours dans un laboratoire partenaire en France.

Le SST ne propose pas de financement spécifique pour la mobilité d’étudiants en Master, hormis dans le cadre du Fonds France-Stanford qui prévoit un appel à candidature spécifique pour financer de la mobilité étudiante au niveau Master de recherche.

 

Nos programmes sont conçus pour être complémentaires des nombreux financements existant, proposés par diverses entités nationales ou internationales. Les informations et possibilités de financement sont notamment décrites et accessibles sur les sites de :

- Campus France qui recense l’ensemble des bourses et aides disponibles pour financer la mobilité des étudiants et chercheurs. En complément, le site usa.campusfrance liste les possibilités de financements spécifiques de la mobilité bilatérale entre les Etats-Unis et la France.

- Euraxess, le portail Européen dédié à la mobilité et à l'emploi des chercheurs.

- La National Science Foundation (NSF) américaine dans sa rubrique Education and Human Resource (EHR) Active Funding Opportunities 

- La Commission Franco-Américaine Fulbright qui propose des bourses d’étude et de recherche à différents niveaux en France pour les américains et aux Etats-Unis pour les français :

Fulbright Etudiants pour la mobilité d’étudiants en Master FR -> USA

Fulbright US Student Programme pour la mobilité de Masters USA -> FR

La mobilité doctorale dans le sens FR -> USA peut être financée dans le cadre du programme Fulbright Doctorants.

Le programme Fulbright Chercheurs finance des séjours pour les chercheurs désireux de se rendre dans des institutions universitaires américaines. Dans le sens inverse, le programme Fulbright-Tocqueville permet de financer des séjours d’éminents chercheurs ou enseignants-chercheurs des USA vers la France.

 

 

 

Not found any post
0 / 0 POSTS