L’administration américaine désigne 31 “Tech Hubs” à travers les Etats-Unis

L’administration américaine a désigné, en octobre dernier 31 Tech Hubs à travers les Etats-Unis, concluant ainsi la première phase d’un des plus importants programmes d’investissement public américain de soutien à l’innovation autorisé dans le cadre CHIPS and Science Act en 2022. 

L’adoption, en août 2022, du CHIPS and Science Act dote le Department of Commerce (DoC) des États-Unis de nouveaux moyens pour conserver le leadership américain en science et technologie [1]. Ainsi, cet acte législatif représente l’une des plus importantes allocation de subventions publiques de l’histoire du pays avec pour but de soutenir la recherche scientifique et l’industrie dans les technologies de pointe. Cela suscite à la fois fierté et responsabilité pour l’exécutif, comme l’a souligné devant le congrès Gina Raimondo, à la tête du DoC [2]. Une enveloppe de 39 milliards de dollars est destinée à soutenir l’industrie américaine dans le domaine des semiconducteurs et a permis la création du programme de Tech Hubs [3].

 

A lire aussi : Chips on the Table : la secrétaire au commerce Gina Raimondo devant le congrès [2] 

 

Le 23 octobre 2023, le DoC a conclu la phase 1 du programme avec la nomination de 31 Regional Technology and Innovation Hubs (répartis sur 32 états et Porto Rico). Ces Tech Hubs sont des villes stratégiques identifiées par le DoC pour développer des écosystèmes industriels et scientifiques dans un domaine particulier [4].

 

Les 31 Tech Hubs désignés par le DoC. Crédit : Economic Development Agency (EDA).

 

A lire aussi : L’administration Biden annonce 31 nouveaux « Tech Hubs » aux États-Unis, dont trois en Nouvelle-Angleterre – France-Science [5]

 

Pour postuler au programme des Tech Hubs, des entreprises, universités et gouvernements locaux d’un même endroit doivent former un consortium pour une candidature commune, qui détaille leur plan de développement sur de nombreux aspects (y compris le recrutement et la formation de main d’œuvre qualifiée) et met en avant les forces dont bénéficie l’écosystème en question [9].

 

La désignation “Tech Hub” par le DoC permet aux écosystèmes lauréats de postuler à la phase 2 du programme qui comprend des opportunités de financement [6]. En tout, 500 millions de dollars seront distribués : entre 5 et 10 Tech Hubs recevront 40 à 70 millions chacun, répartis sur 3 à 8 projets portés par des universités et des entités publiques ou privées [8]. Cela leur donne aussi accès à d’autres programmes de compétitivité économique du gouvernement américain. De plus, les Tech Hubs bénéficient d’une mise en avant grâce au gouvernement américain (sur le plan national, et auprès des investisseurs étrangers) et d’aide technique de la part des agences fédérales [6]. En outre, 11 Tech Hubs ont été dotés de Strategy Development Grant (de l’ordre de $400 000 [7]), identifiés comme prometteurs, mais moins avancés que d’autres Hubs, afin qu’ils puissent se développer davantage pour postuler à la phase 2 du programme [9].

 

Les Tech Hubs ont été autorisés par le CHIPS and Science Act et quatre d’entre eux concernent la production ainsi que la R&D de semi-conducteurs aux Etats-Unis [9]. Il est à noter que le CHIPS and Science Act autorise 10 milliards de dollars pour le programme sur 5 ans. Il aurait dû recevoir 2 milliards en 2023, mais seulement un quart de ce montant a été versé, ne permettant le financement que de 5 à 10 Hubs contre les 20 envisagés initialement [10] (avec la possibilité de financer de manière significative seulement 5 à 6 Hubs [11]).

 

La désignation des Hubs a fait l’objet d’un travail de sélection par l’équipe CHIPS for America au DoC. Plus de 370 candidatures ont été reçues [5], et Gina Raimondo a rendu compte de la procédure devant le Sénat et à la Chambre des représentants cet automne. Un fort engouement autour de ce programme est ressorti des auditions avec des députés qui n’ont pas hésité à faire la promotion de la candidature d’une ville de leurs districts pendant l’audition. La secrétaire au commerce a indiqué que le choix se ferait selon des critères d’évaluation objectifs et qu’il s’agissait d’un programme visant la sécurité nationale et la conservation du leadership scientifique américain avant le développement économique. Toutefois, l’administration a tenu à placer des garanties pour que les Hubs profitent à tous les Américains (communautés rurales, États qui reçoivent moins d’argent fédéral, inclusion des Amérindiens, des femmes et des communautés historiquement marginalisées) [2].

 

A lire aussi : Un an après le CHIPS and Science Act [3]

 

Même si les auditions au congrès ont montré le grand intérêt des députés pour le programme des Tech Hubs, les financements effectivement appropriés au CHIPS and Science Act risquent de rester en dessous de la trajectoire autorisée. En effet, alors que le Chambre des Représentants et le Congrès n’arrivent pas encore à voter le budget de l’année 2024, leurs propositions sont respectivement de 7,633 milliards de dollars et 7,462 milliards de dollars en dessous des montants autorisés. La Maison Blanche, quant à elle, avait fait une proposition de budget 5 milliards en dessous [11].

 

Les propositions de budget 2024 ne respectent pas la trajectoire budgétaire du CHIPS and Science Act. Crédit : Federation of American Scientists [11].

 

Rédacteur : Arthur Manceau, stagiaire au Service pour le Science et la Technologie à l’Ambassade de France, Washington, D.C., [email protected]

 

Références

 

[1] Annonce des Tech Hubs : sur le site de la Maison Blanche FACT SHEET: Biden-Harris Administration Announces 31 Regional Tech Hubs to Spur American Innovation, Strengthen Manufacturing, and Create Good-Paying Jobs in Every Region of the Country | The White House, annonce sur le site de l’EDA : https://www.eda.gov/news/press-release/2023/10/23/biden-harris-administration-designates-31-tech-hubs-across-america et annonce sur le site du DoC : https://www.commerce.gov/news/press-releases/2023/10/biden-harris-administration-designates-31-tech-hubs-across-america 

[2] Article de France Science : Chips on the Table : la secrétaire au commerce Gina Raimondo devant le congrès

[3] Article de France Science : Un an après le CHIPS and Science Act 

[4] Le programme des Tech Hubs : Regional Technology and Innovation Hubs (Tech Hubs) | U.S. Economic Development Administration 

[5] Article de France Science : L’administration Biden annonce 31 nouveaux « Tech Hubs » aux États-Unis, dont trois en Nouvelle-Angleterre – France-Science 

[6] Les avantages de la désignation Tech Hubs : Benefits of Designation

[7] Fonctionnement des SDG : Tech Hubs Frequently Asked Questions – Phase 1 NOFO | U.S. Economic Development Administration

[8] Conditions d’applications pour les subventions de la phase 2 du programme : https://www.eda.gov/sites/default/files/2023-10/Tech_Hubs_NOFO_2_FINAL.pdf

[9] Liste des 31 Tech Hubs

https://www.eda.gov/sites/default/files/2023-10/EDA_TECH_HUBS_Phase_1_Fact_Sheet.pdf 

[10] Le manque du financement du programme des Tech Hubs

https://www.brookings.edu/articles/the-bold-vision-of-the-chips-and-science-act-isnt-getting-the-funding-it-needs/ 

[11] Seulement 5 à 6 subventions substantielles : EDA designates 31 Tech Hubs, makes 29 Strategy Development Grants | SSTI 

[12] Le sous-financement du CHIPS and Science Act

CHIPS and Science: FY24 Research Appropriations Short by Over $7 Billion – Federation of American Scientists

Partager