Climat, environnement et énergie – Revue de presse – Décembre 2020

Climat, environnement et énergie – Revue de presse – Décembre 2020

Une sélection de la presse scientifique et technologique sur le climat, l'environnement et l'énergie aux Etats-Unis.

Climat

Le nouveau projet de loi bipartisane sur les infrastructures pourrait stimuler le piégeage du carbone, un outil indispensable pour le climat

Mercredi 16 décembre, la Chambre des représentants des États-Unis a présenté la loi sur le stockage du CO2 et la réduction des émissions (SCALE). En faisant progresser les programmes d’utilisation, de transport et de stockage du CO2 capté, la loi SCALE réduirait considérablement les obstacles au développement de l’infrastructure du CO2. Elle établirait un centre d’essai pour l’utilisation du CO2 capturé dans les matériaux, les carburants, les produits chimiques et autres produits afin de catalyser le marché des produits à faible teneur en carbone et autoriserait les gouvernements des États et les gouvernements locaux à utiliser des fonds fédéraux pour l’achat de produits à faible teneur en carbone.

Source : https://www.wri.org/news/2020/12/statement-new-bipartisan-infrastructure-bill-could-spur-carbon-capture-indispensable

L’année 2020 et son mois de novembre parmi les records de température

Novembre 2020 s’est classé deuxième plus chaud des annales, à peine plus frais que le record de novembre 2015, et dépassant novembre 2019 qui détenait déjà la 2ème place. En outre, 2020  s’annonce sur ses premiers mois de de janvier à novembre la 2ème année la plus chaude sur les 141 dernières années d’observations (2016 conservant toujours le record en étant plus chaud de 0,01°C !) , avec une température moyenne supérieure de 1°C à la moyenne du 20ème siècle, selon les scientifiques des National Centers for Environmental Information de la NOAA.

Source : https://www.noaa.gov/news/november-and-2020-year-to-date-rank-2nd-hottest-on-record-for-globe

La canicule a déclenché de nouvelles proliférations d’algues toxiques sur la côte ouest des États-Unis

Une étude récente publiée dans Frontiers in Climate montre que le changement climatique augmente la fréquence d’un type d’efflorescence algale hautement toxique au large de la côte ouest des États-Unis. Ces algues produisent une neurotoxine appelée acide domoïque, qui provoque des symptômes digestifs et neurologiques graves et potentiellement mortels. Cette menace pour la faune marine et l’homme limite la récolte de coquillages dans la région, mais les bulletins locaux aident à prévoir ces efflorescences.

Source : https://phys.org/news/2020-12-ocean-heatwave-triggered-toxic-algal.html

Dr. Michael R. Farrar, nouveau directeur du NCEP

Le Dr Michael R. Farrar est le nouveau directeur des National Centers for Environmental Prediction (NCEP). Les NCEP fournissent des orientations, des prévisions, des avertissements et des analyses météorologiques, hydrologiques, climatiques et spatiales, à l’échelle nationale. En tant que directeur, Michael Farrar supervisera la planification, la science et la technologie, et les responsabilités opérationnelles liées aux neuf centres nationaux du NCEP, qui comprennent le Centre national des ouragans et le Centre de prévision des tempêtes.

Source : https://www.weather.gov/news/mike-farrar-ncep


Energie

Le ministère de l’énergie investit 22 millions de dollars dans l’infrastructure de R&D et d’essai de base de l’énergie marine

Mardi 22 décembre, le Bureau des technologies de l’énergie hydraulique (WPTO) du ministère américain de l’énergie (DOE) a annoncé 10 sélections de projets totalisant 22 millions de dollars pour soutenir la recherche et le développement (R&D) en matière d’énergie marine et les infrastructures d’essai. Sept des dix projets sélectionnés tireront parti de l’expertise et du capital intellectuel d’institutions de recherche non fédérales, comme les universités, en soutenant la R&D fondamentale pour compléter les recherches menées dans les laboratoires nationaux du DOE.

Source : https://www.energy.gov/eere/articles/energy-department-invests-22m-marine-energy-foundational-rd-and-testing-infrastructure

Le Gaz Naturel Liquéfié (GNL) aussi mauvais pour le climat que le charbon sur les projections des 20 prochaines années

Les augmentations prévues des exportations américaines de gaz naturel liquéfié sont probablement incompatibles avec un monde où la hausse de la température globale est maintenue à 1,5 degrés Celsius, selon un nouveau rapport du Natural Resources Defense Council publié le mardi 8 décembre. L’expansion des exportations américaines de GNL ne ferait qu’accroître la dépendance mondiale aux combustibles fossiles, selon le rapport, et se fait au détriment des « technologies énergétiques propres déjà réalisables et compétitives ».

Source : https://www.eenews.net/energywire/stories/1063720121

Le ministère de l’énergie annonce 33 millions de dollars pour faire progresser la R&D sur l’hydrogène, les piles à combustible et la vision [email protected]

Jeudi 20 décembre, le ministère américain de l’énergie (DOE) a annoncé un financement de 33 millions de dollars pour soutenir la recherche et le développement (R&D) innovants dans le domaine de l’hydrogène et des piles à combustible, le développement et la validation de la chaîne d’approvisionnement des infrastructures et les activités d’analyse des coûts. Cette annonce d’opportunité de financement (FOA) s’appuie sur les efforts existants financés par le Bureau des technologies de l’hydrogène et des piles à combustible du DOE pour réduire les coûts, améliorer les performances et renforcer une chaîne d’approvisionnement nationale pour les technologies et les applications de l’hydrogène et des piles à combustible.

Source : https://www.energy.gov/eere/articles/energy-department-announces-33-million-advance-hydrogen-and-fuel-cell-rd-and-h2scale

Le ministère de l’énergie annonce 35 millions de dollars pour la recherche et le développement en matière de bioénergie

Jeudi 20 décembre, le ministère américain de l’énergie (DOE) a annoncé un financement allant jusqu’à 35 millions de dollars pour les technologies des matières premières bioénergétiques et la recherche et le développement des algues. Cette annonce d’opportunité de financement (FOA) soutient la priorité de la Maison Blanche de faire progresser la bioéconomie nationale, ainsi que les objectifs du Bureau des technologies bioénergétiques d’améliorer la performance et de réduire le coût et le risque des technologies pouvant être utilisées pour produire des biocarburants, de la bioénergie et des bioproduits.

Source : https://www.energy.gov/eere/articles/department-energy-announces-35-million-bioenergy-research-and-development


Environnement

La NASA signe un accord avec l’USDA pour améliorer la recherche agricole

La NASA et le ministère américain de l’agriculture (USDA) ont signé un accord pour explorer les lacunes de la recherche dans le milieu agricole qui peuvent être comblées par des systèmes et des technologies d’observation de la Terre innovants.

Le protocole d’accord réunit l’expérience de la NASA en matière de développement technologique et de mesures des sciences de la Terre depuis l’espace et l’expérience et les connaissances scientifiques de l’USDA en matière de production agricole, de conservation des ressources, de sécurité et de sûreté alimentaires, ainsi que de forêts et de terres exploitables.

Source : https://www.kmaland.com/ag/nasa-signs-agreement-with-usda-to-improve-ag-research/article_d515c57e-4490-11eb-bff3-db1a895bff8d.html

L’EPA finalise les NAAQS pour l’ozone, en conservant les normes actuelles

Mercredi 23 décembre, l’Agence américaine de protection de l’environnement (EPA) a annoncé sa décision de maintenir, sans changement, les normes nationales de qualité de l’air ambiant (NAAQS) pour l’ozone en 2015, fixées par l’administration Obama-Biden. Par cette action, l’EPA suit les principes établis dès les premiers jours de l’administration Trump pour rationaliser le processus de révision des NAAQS et pour satisfaire sa responsabilité statutaire d’achever la révision des NAAQS dans un délai de cinq ans. C’est la deuxième fois dans l’histoire du Clean Air Act que l’Agence a réalisé une révision des NAAQS sur l’ozone dans le délai de cinq ans imposé par le Congrès. Il s’agit là d’un changement nécessaire par rapport à l’incapacité des administrations précédentes à respecter les délais légaux, qui prenaient souvent des années de plus en raison des délais imposés par les tribunaux pour achever les examens.

Source : https://www.epa.gov/newsreleases/epa-finalizes-ozone-naaqs-retaining-current-standards


Rédacteur : Julien Bolard, Attaché adjoint pour la Science et la Technologie, [email protected]

Credit image : Snowmageddon at the Capitol. February 6, 2010. (Ian Livingston) pour le Washington Post

image_pdfimage_print