1

Séminaire Franco-Américain les 5/6 avril: « Répondre à la pollution plastique par la science: de la recherche à l’action »

De nouvelles études scientifiques démontrent que la pollution plastique s’accumule à un rythme alarmant dans notre écosystème. Le problème ne concernent pas seulement les micro-plastiques dans les océans mais également les micro et nano-particules de plastique présentes dans notre environnement quotidien, dans l’atmosphère, les sols ou les rivières.

En février dernier, lors du One Ocean Summit, les États-Unis et la France ont signé une déclaration commune et se sont engagés à reconnaître les aspects transfrontaliers de la pollution plastique et l’importance de la réduire à sa source et de lancer la négociation. Début mars, les États-Unis et la France ont entamé des discussions avec 175 autres pays lors de la 5e Assemblée des Nations Unies pour l’environnement (ANUE) à Nairobi afin d’élaborer un accord mondial avant 2024 et d’aborder le cycle de vie complet des plastiques et de promouvoir une économie circulaire.

Le Service pour la Science et de la Technologie de l’Aambassade de France à Washington, le Global Council for Science and environnement (GCSE) et l’Université de Long Island se sont associés avec le soutien du CNRS pour organiser un séminaire Franco-Américain de réflexion stratégique intitulé « Répondre à la pollution plastique par la science: de la recherche à l’action » . Cette réunion stratégique se tiendra à New York le 5 et 6 mai. Le séminaire se concentrera sur l’avancement et le partage des travaux en cours menés par les universités et institutions de recherche françaises et américaines sur la réduction de la pollution plastique. Il vise ainsi à renforcer les échanges entre les communautés scientifiques américaine et française mais également à développer les interactions avec les parlementaires en charge des politiques publiques.

En décembre 2019, le Service pour la Science et la Technologie de l’Ambassade de France aux Etats-Unis, Global Council for Science and Environment (GCSE) et l’Université du Mans avaient coorganisé le premier séminaire franco-américain « Répondre à la pollution plastique par la science : De la recherche à l’action » au Mans, en France. Les résultats de ce séminaire ont permis d’établir et de maintenir une solide cohorte de recherche franco-américaine axée sur la pollution plastique. En outre, il a permis de lancer un projet franco-américain de recherche   sur le suivi de l’augmentation rapide de la pollution plastique due à la pandémie de COVID-19, financé par la Fondation Lounsbery.

Vous trouverez le programme détaillé et pourrez suivre les échanges en ligne si vous le souhaitez en vous enregistrant ici.
Veuillez noter que les horaires indiqués sont ceux de la côte est des Etats-Unis, si vous vous trouvez en France métropolitaine il faut donc ajouter +6h.

 

Rédacteur: Benoit Faivre, Attaché adjoint pour la Science et la Technologie à Washington D.C., [email protected]