1

Hommage à Yves Frenot, Conseiller pour la Science et la Technologie 2018-2021

Agronome de formation, directeur de recherche au CNRS, Yves était un spécialiste des questions polaires et a démarré sa carrière scientifique dans le domaine de l’écologie terrestre des îles subantarctiques françaises (Crozet, Kerguelen, Amsterdam). Ses recherches ont porté notamment sur le rôle de l’homme et des changements climatiques sur la biodiversité exceptionnelle de ces îles australes particulièrement sensibles aux perturbations. En 2003, il a rejoint l’Institut Paul Emile Victor (IPEV) en tant que directeur-adjoint en charge des programmes scientifiques. En janvier 2010, il prend la direction de l’IPEV et devient responsable de plusieurs infrastructures de recherche: la station franco-allemande AWIPEV au Spitzberg, la station Dumont d’Urville en Terre Adélie, la station franco-italienne Concordia sur le haut plateau antarctique. Yves Frenot était membre de la délégation française aux Réunions Consultatives du Traité sur l’Antarctique depuis 2003  et président du Comité pour la Protection de l’Environnement du Traité entre 2010 et 2014. Il a par ailleurs été vice-président du COMNAP (Council of Managers of National Antarctic Programmes) et Membre du bureau exécutif de l’European Polar Board jusqu’en 2017. 

C’est en septembre 2018 qu’il rejoint l’Ambassade de France aux États-Unis en tant que Conseiller pour la Science et la Technologie, une fonction pour laquelle il apportait son réseau, sa stature et son expertise reconnue internationalement dans le domaine de l’Environnement et du Climat. 

Habitué aux temps houleux, sa règle était de “protéger l’équipage”. Ses qualités humaines exceptionnelles, son sens de l’écoute, sa disponibilité, sa puissance de travail et sa rigueur ont fait de lui un pilote très apprécié de nous tous. Grâce à sa « force tranquille » qui rassurait et à sa capacité à reconnaître et valoriser les expertises complémentaires, il a su établir un climat de confiance au sein du service scientifique et tirer le meilleur de chacun des membres du SST.   

A mi-chemin, gros grain, la pandémie COVID19 ! Pris par surprise, comme tout un chacun, Yves a su très vite reprendre la barre et insuffler de nouvelles méthodes de travail pour faire d’une difficulté une opportunité, ce qui revient à transformer le plomb en or! Le passage au mode virtuel, estompant les distances entre les différentes antennes du service scientifique aux États-Unis, l’alchimiste Yves est parvenu à souder encore plus l’équipe autour de lui. Un intense travail collaboratif a été réalisé sous sa tutelle pour suivre la mise en mouvement de l’appareil de recherche américain contre le virus SARS-Cov2. 

Son départ prématuré pour raisons de santé a été un choc pour nous tous. A distance, il a pourtant continué à s’impliquer et à suivre l’avancement des multiples projets ; il est resté un vrai soutien pour l’équipe. Nous étions tous optimistes, nous suivions son rétablissement, nous échangions tous avec lui par des canaux et à des fréquences diverses, de manière plus informelle. C’était, pour certains d’entre nous, désormais, un ami qui nous attendait en Bretagne. 

Depuis quelques semaines, Yves ne répondait plus.

Toute l’équipe du service scientifique tient à lui rendre hommage, nos pensées sont avec lui et avec ses proches…