Rapport d’activité 2020

Gestion de Fonds bilatéraux avec cinq grandes universités américaines (Université de Californie à Berkeley et à Davis depuis 1993, MIT depuis 2001, Université Stanford depuis 2002, Université de Chicago depuis 2000 pour le Centre France Chicago en Humanités et depuis 2008 pour les sciences, Université du Texas à Austin depuis 2018) : les revenus annuels des Fonds, certains également abondés par le MESRI (Berkeley, Chicago) et par le SST, financent, sur appels compétitifs, des projets scientifiques d’excellence entre équipes françaises et américaines (10 à 20 projets par an pour chacun des Fonds). Organisation d’évènements scientifiques dans le cadre de France-Atlanta, et de la Semaine de l’Innovation à Chicago : invitations de personnalités scientifiques de haut niveau pour des conférences et des colloques scientifiques, ateliers de diffusion de la science pour des élèves, expositions et installations scientifiques.

[message title= »Rapport d’activité 2020  » title_color= »#000000″ title_bg= »#dddddd » title_icon= » » content_color= »#000000″ content_bg= »#ffffff » id= » »]

[text text_format= » »]

Cliquer pour télécharger le rapport au format pdf

La France est l’un des acteurs majeurs de la recherche scientifique dans le monde comme l’atteste sa 4ème position en termes d’impact des publications de ses chercheurs. Les Etats-Unis sont aussi le premier partenaire scientifique de la France. Ce positionnement international et cette relation privilégiée entre nos deux pays confèrent à l’Ambassade de France aux Etats-Unis une responsabilité particulière, visant à promouvoir dans ce grand pays l’excellence de la recherche et de la technologie françaises, et d’inscrire la coopération scientifique franco-américaine dans les priorités nationales en termes de Diplomatie d’influence, de Diplomatie scientifique et de Diplomatie économique.

La politique volontariste menée en France pour soutenir l’innovation nous met en excellente position pour renforcer les collaborations transatlantiques dans le domaine de la recherche, du transfert technologique et de l’innovation. Par ailleurs, les sujets environnementaux tels que le changement climatique et la crise de la biodiversité, ardemment défendus au niveau international par le gouvernement français, reçoit un écho particulièrement favorable dans la communauté scientifique américaine. Il y a donc des opportunités de développer ou renforcer des collaborations scientifiques dans ces domaines d’intérêt sociétal.

C’est dans ce contexte que la Mission pour la Science et la Technologie, qui regroupe à l’Ambassade de France à Washington le Service pour la Science et la Technologie (SST) et les bureaux du CNRS, Inserm, https://fscience-old.originis.fr/wp-content/uploads/2023/06/GLOC_Oslo_Norway_S2_27juillet2022_web-2-1.jpg, CEA (et à partir de février 2020 INRAE)  a bâti ses actions. Ce rapport d’activité en donne un large aperçu..

En ce qui concerne le SST, ses actions se structurent de la façon suivante :

  1. Soutien aux programmes de coopération scientifique

  • Gestion de Fonds bilatéraux avec cinq grandes universités américaines (Université de Californie à Berkeley et à Davis depuis 1993, MIT depuis 2001, Université Stanford depuis 2002, Université de Chicago depuis 2000 pour le Centre France Chicago en Humanités et depuis 2008 pour les sciences, Université du Texas à Austin depuis 2018) : les revenus annuels des Fonds, certains également abondés par le MESRI (Berkeley, Chicago) et par le SST, financent, sur appels compétitifs, des projets scientifiques d’excellence entre équipes françaises et américaines.
  • Organisation d’évènements scientifiques dans le cadre de France-Atlanta ou d’autres manifestations : invitations de personnalités scientifiques de haut niveau pour des conférences et des colloques scientifiques, ateliers de diffusion de la science pour des élèves, expositions et installations scientifiques.
  • Évènements sur le changement climatique, la crise de la biodiversité et autres sujets environnementaux d’importance : d’abord développée dans le cadre de la contribution du poste à la préparation de la COP21, la série d’évènements French Ameri-Can Climate Talks (FACTS) aux États-Unis et au Canada s’est poursuivie depuis 2016 par des conférences ciblées sur le changement climatique et les océans en 2018, et la biodiversité en 2019. En marge des travaux du G7, des actions en matière de recherche sur la pollution aux plastiques ont également été portées par le SST.
  • Les French-American Innovation Days (FAID) : ces journées rassemblent des experts français et américains (scientifiques, entrepreneurs, représentants de la société civile), sur une thématique porteuse dans le domaine de l’innovation afin de favoriser les interactions entre institutions de recherche et acteurs de l’innovation français et américains. Démarré à Boston en 2001, ce programme est désormais déployé dans d’autres sites comme Houston ou Los Angeles.
  1. Soutien à la mobilité d’étudiants et de jeunes chercheurs 

Afin d’accroître les liens et les flux transatlantiques d’étudiants et de jeunes chercheurs, plusieurs programmes sont mis en œuvre par le SST, certains en partenariat étroit avec la Mission culturelle et universitaire :

  • Programme de Bourses Chateaubriand en Science qui propose une quarantaine de bourses par an à des doctorants américains réalisant des séjours de 4 à 9 mois en France. Le SST a développé le co-financement de ce programme auprès d’organismes de recherche renommés (Inserm, Inria) et d’universités de recherche (Paris Saclay) français et américains (à travers le programme GROW de la National Science Foundation – NSF).
  • Programme Thomas Jefferson Fund, lancé en 2017 également en partenariat avec la Mission Culturelle et Universitaire, vise à encourager et soutenir la collaboration des jeunes chercheurs français et américains les plus prometteurs, et à promouvoir les projets innovants de recherche conjointe en vue de relever les grands défis du XXIème siècle. Ce programme a bénéficié d’un fort soutien du MESRI en 2018 et 2019 à travers l’initiative présidentielle Make our Planet Great Again (MOPGA), avec un financement complémentaire de 400 000 USD représentant le financement de 20 projets supplémentaires ces deux années-là.
  1. Soutien aux programmes d’aide à l’innovation

Le SST, par sa connaissance des systèmes d’innovation américains qui sont très fortement intégrés aux milieux de la recherche universitaire, joue un rôle reconnu dans la facilitation des échanges franco-américains dans le domaine des interfaces entre recherche et innovation.

Le SST a ainsi développé des outils originaux tels que les programmes New Technology Venture Accelerator (NETVA) et Young Entrepreneur Initiative (YEi) – Start in France, qui sont à l’interface de la recherche et de l’innovation et sont appréciés et reconnus par les start-up et les laboratoires bénéficiaires, ainsi que par nos partenaires institutionnels (bpifrance, MESRI, Business France, Service économique régional de l’Ambassade). Ces programmes évoluent régulièrement afin de s’adapter au mieux aux besoins des chercheurs et des jeunes entreprises ainsi qu’aux évolutions des écosystèmes français et américains. Le travail de coordination et de communication sur ces programmes a permis, pour NETVA mis en oeuvre depuis 2013 à Boston et San Francisco, une extension à tous les autres postes et à Toronto certaines années, et pour YEi, à l’Italie, la Corée du Sud, Taïwan, l’Afrique du Sud, après les États-Unis. Depuis 2020, compte-tenu de cette extension internationale, la coordination de YEi a été reprise par la Direction économique à Paris, alors que le poste de Boston continue de coordonner le programme NETVA.

  1. Communication et animation du réseau

Afin de mieux coordonner les relations du SST avec nos communautés scientifiques nationales présentes sur le territoire américain (diaspora scientifique), et nos interlocuteurs en France, différentes actions sont menées :

  • Maintenance du Networking in Science and Technology (NEST), base de contacts regroupant des scientifiques français travaillant dans l’enseignement supérieur et la recherche aux États-Unis : invitation à des évènements organisés par le SST, envoi de Newsletters, accueil de délégations ou d’étudiants etc.
  • Veille scientifique: Bulletin électronique, Newsletters des postes.
  • Réseaux sociaux : Site web (https://fscience-old.originis.fr/), Twitter : @FranceScience, plaquettes de présentation des programmes.
  • Animation scientifique et technologique : Café des Sciences, Café des Entrepreneurs, régulièrement organisés par les différents postes.

Washington, le 24 août 2021

Yves Frenot, Conseiller pour la Science et la Technologie

[email protected]

[/text]

[/message]

 

Partager

Derniers articles dans la thématique