Café des Sciences @Online Décembre 3, 2020 // COVID-19 : La parole aux scientifiques français de Los Angeles

Le Service pour la Science et la Technologie du Consulat général de France à Los Angeles, en partenariat avec Los Angeles Accueil et l’Alliance Française de Los Angeles, vous propose de prendre part le 3 décembre 2020 à 5pm PST à un échange avec trois scientifiques français installés à Los Angeles et reconnus pour leur expertise dans des domaines différents permettant de vous apporter un éclairage complémentaire sur la COVID-19, son apparition, ses évolutions récentes et ses symptômes.

PROGRAMME

5pm PST : Mot d’accueil de la nouvelle Consule Général de France

  • Julie Duhaut-Bedos – Consule Générale à Los Angeles
  • Maëlys Renaud – Attachée adjointe pour la Science et la Technologie

5:10pm PST : La COVID-19 par trois scientifiques de Los Angeles et Q/R

  • Dr. Amandine Gamble, PhD, Département d’écologie et de biologie évolutive à UCLA : Comprendre et contrôler les pandémies zoonotiques en intégrant écologie, virologie et mathématiques
  • Dr. Maurice Lévy : La COVID-19 : Aspects cliniques, symptômes, vaccinologie
  • Dr. Lina Nih, PhD, Lundquist Institute and Département de neurologie à UCLA : Les effets de la COVID-19 sur le cerveau

PRESENTATION DES INTERVENANTS

Dr. Amandine Gamble, PhD. UCLA Department of Ecology and Evolutionary Biology – The Lloyd Smith Lab
Dr. Amandine Gamble se présente comme une écologue des maladies qui s’intéresse aux facteurs insoupçonnés des dynamiques épidémiologiques. L’épidémiologie, cette science qui a connu un regain de publicité en cette année de pandémie de la COVID-19 à travers le monde, est selon Mac Mahon “l’étude de la distribution et des déterminants d’une maladie dans des populations humaines [et animales], et application des résultats de cette étude dans la lutte contre cette maladie”.
Intéressée par les processus qui sous-tendent la circulation des zoonoses (maladies ou infections qui se transmettent des animaux vertébrés à l’homme, et vice versa), Dr. Amandine Gamble a démarré son parcours à l’Ecole Nationale Vétérinaire d’Alfort, suivi d’un Master d’écophysiologie et de comportement animal à l’Université de Strasbourg en France. Puis, au cours de son doctorat à l’Université de Montpellier au sein du Centre d’Ecologie Fonctionnelle et Evolutive, elle a exploré comment les données sérologiques peuvent être utilisées pour comprendre les processus sous-jacents à la circulation des agents infectieux et leurs effets sur les hôtes dans les populations sauvages, en particulier les oiseaux marins. Aujourd’hui en post-doctorat au sein de l’équipe du Pr Lloyd Smith Lab à UCLA, ses recherches visent à concevoir des méthodes quantitatives pour intégrer les données épidémiologiques collectées sur le terrain et en laboratoire, aux échelles moléculaires comme à l’échelle des communautés, dans le but de développer des connaissances biologiques de la dynamique épidémiologique des agents infectieux pathogènes. Elle étudie principalement les virus zoonotiques émergents dans les populations de chauve-souris.

Ce champ de recherche est d’une importance accrue dans le contexte de l’émergence du virus SARS-CoV-2, causant la maladie de la COVID-19, dont la compréhension de l’origine et du processus de sa dissémination est essentielle pour déployer des mesures qui permettraient d’éviter à l’avenir des pandémies mondiales telles que nous le vivons aujourd’hui. Par ailleurs, aux Etats-Unis comme en France, nombreux sont les scientifiques soulignant les liens complexes entre la pression anthropique exercée sur les écosystèmes et l’émergence de nouvelles maladies infectieuses, notamment des zoonoses. Dr. Amandine Gamble nous partagera de façon accessible le thème de ses recherches et apportera un éclairage sur sa participation aux efforts de la recherche sur la COVID-19.

Dr. Maurice Levy, PhD. Médecin généraliste à Los Angeles
Diplômé de la Faculté de Médecine de Paris en janvier 1974 après avoir présenté une thèse sur la nutrition et les effets biologiques d’un régime alimentaire auprès du Pr. Bour, le Dr. Levy a exercé la médecine générale en région parisienne pendant neuf ans puis a rejoint la Californie en 1983. Les équivalences de diplôme en poche, il exerce depuis 1985 la médecine générale à Los Angeles et est le médecin attaché auprès du Consulat de France à Los Angeles, assurant en particulier les soins des Anciens Combattants. Il a également passé en 2000 le premier certificat de médecine anti-âge de la Faculté de médecine de Harvard, orienté sur la médecine préventive. Enfin, le Dr. Levy a été pendant plusieurs années le médecin attaché à Air France.

Installé à Beverly Hills, le Dr Levy s’occupe d’une partie des 30 000 membres de la communauté française et reçoit en cette période jusqu’à 20 consultations par jour lié au à la COVID-19. Il interviendra sur l’influence et les aspects pratiques de la COVID-19 dans le cadre de la médecine générale et abordera les questions de symptômes et signes cliniques de la maladie, le traitement, l’épidémiologie et la prévention.

Dr. Lina Nih, PhD. Institut Lundquist et Département de neurologie à UCLA
Dr. Lina Nih est chercheuse à l’Institut Lundquist d’Innovations biomédicales et Assistant Professeur en Neurologie au Département de Médicine à UCLA. Son laboratoire de recherche développe des traitements innovants d’ingénierie tissulaire et de transplantation de cellules souches afin d’accélérer la guérison des lésions cérébrales après AVC (accident vasculaire cérébral). Après l’obtention d’un Master en Physiologie Cardiovasculaire à l’Université Paris Descartes, elle poursuivit son parcours académique avec un doctorat en Neuroscience afin d’étudier les mécanismes de réparation du tissu cérébral et développer une thérapie cellulaire unique basée sur la re-vascularisation du tissu endommagé afin de promouvoir sa régénération. Suite à l’obtention de sa thèse, elle rejoint les Départements de Neurologie et d’Ingénierie Chimique et Biomoléculaire à UCLA afin de développer des biomatériaux compatibles avec le cerveau humain qui puissent être injectés directement dans le site de lésion afin d’activer les mécanismes innés de réparation cérébrale. Sa recherche à aboutit à de nombreuses découvertes et innovations scientifiques et technologiques qui ont fait avancer la recherche sur la physiologie du cerveau et le traitement contre l’AVC.

COVID-19 est une maladie infectieuse prioritairement classée comme étant pulmonaire et circulatoire. Cependant de nombreuses études et observations cliniques convergent vers l’existence d’effets neurologiques sévères due à la présence du virus et à son effet sur le système inflammatoire. Paranoïa, confusion, amnésie, AVC, encéphalites, font partie des symptômes observés chez les patients COVID présentant des troubles respiratoires faibles. Les causes de ces manifestations neurologiques restent flous et nécessitent des recherches plus approfondies afin d’améliorer la prise en charge des patients COVID. Dr. Nih nous présentera de façon vulgarisée les observations cliniques et principes généraux liant COVID-19 aux symptômes neurologiques.